La gestion d’une énergie devenue plus rare, et donc plus chère, est amenée à devenir le quotidien des entreprises, qui jouent sur tous les leviers possibles pour réduire leur facture. La transition énergétique comme enjeu de compétitivité et de croissance.
GRENKE, acteur de la transition énergétique

La location financière investit l’économie verte pour répondre aux attentes et aux ambitions des entreprises.

 

GRENKE a adapté son offre à ces nouvelles exigences et propose des solutions packagées pour le financement de flottes de vélos électriques à destination des entreprises et des collectivités.

 

GRENKE finance également l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques. À la clé, tous les avantages de la location financière : bonus fiscal, report des charges locatives sur les coûts d’exploitation, souplesse des solutions de financement.

Consommer moins mais aussi consommer mieux et autrement : l’heure est donc aux économies tous azimuts. La fin de l’énergie abondante « bon marché » et l’ambition de sortir des énergies fossiles - charbon, pétrole, gaz - d’ici 2050 ont mis les entreprises en ordre de bataille pour alléger leurs factures et revoir leur modèle énergétique. Et cela va de la chasse aux consommations superflues au développement de comportements responsables.

 

En ligne de mire, les postes les plus gourmands : chauffage-climatisation, froid, process, éclairage et informatique. Il s’agit de diffuser une nouvelle culture de l’énergie, d’instaurer de bonnes pratiques énergétiques, comprises et adoptées par tous. Pour identifier les gisements d’économies possibles, les entreprises travaillent sur l’utilisation d’un bâtiment, la modification des consignes d’usages. Des économies importantes peuvent être réalisées avec l’installation de détecteurs de présence, l’extinction de l’éclairage intérieur, extérieur et publicitaire à heure fixe. Le relamping - changement des systèmes d’éclairage - en version LED basse consommation peut faire gagner jusqu’à 90 % d’économies d’énergie. Sans oublier la renégociation d’un contrat de fourniture énergétique.

 

Entre astuces et réflexions stratégiques

 

Mais au-delà des mesures à court terme, les entreprises sont incitées à accélérer leur transition énergétique dans un contexte d’évolutions réglementaires qui inscrivent les entreprises dans une stratégie de neutralité carbone. Elles peuvent ainsi s’engager dans une démarche de transformation : remplacement des équipements de chauffage et des systèmes de régulation, récupération de chaleur réutilisée dans le process, diversification du mix énergétique en utilisant les énergies renouvelables - géothermie, panneaux solaires, biomasse, éolien -, production locale et autonome d’énergie.

 

Les initiatives se multiplient. Certains passent en électricité 100 % verte et misent sur les installations photovoltaïques et les bornes de recharge pour les véhicules électriques des personnels. D’autre réorganisent leur production et font la chasse aux pertes d’énergie en installation des condensateurs ou remplacent des installations de froid fonctionnant au gaz par des machines de nouvelle génération avec récupération de chaleur totale.

GRENKE, acteur de la transition énergétique

La location financière investit l’économie verte pour répondre aux attentes et aux ambitions des entreprises.

 

GRENKE a adapté son offre à ces nouvelles exigences et propose des solutions packagées pour le financement de flottes de vélos électriques à destination des entreprises et des collectivités.

 

GRENKE finance également l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques. À la clé, tous les avantages de la location financière : bonus fiscal, report des charges locatives sur les coûts d’exploitation, souplesse des solutions de financement.

« L’informatique représente jusqu’à 21 % de la consommation d’électricité d’une entreprise. »

Horizon 2050

 

D’autres encore réévaluent leurs usages énergétiques en sensibilisant les équipes sur la mise en veille des ordinateurs, la mutualisation des imprimantes, le stockage de messages inutiles dans les boîtes de réception, l’envoi de pièces jointes trop lourdes. Tous ces investissements peuvent être financés grâce à un dispositif d’aides qui a été renforcé et de nombreuses PME sont éligibles à ces fonds d’aide.

 

Depuis janvier 2023, les TPE-PME, qui ne sont pas protégées par le bouclier tarifaire, sont soutenues par le nouveau dispositif « amortisseur d’électricité » : une aide forfaitaire sur 50 % de la consommation d’une entreprise. Alors que la tendance des prix de l’énergie devrait rester à la hausse et dans un contexte de changement climatique, tous les signaux sont réunis pour inciter les entreprises à faire de l’énergie un enjeu stratégique. Des technologies aux financements, les solutions existent pour réduire les factures et accélérer la transformation dans une perspective de neutralité carbone à l’horizon 2050.

Cet article vous a plu ?