Écologique et tendance, le vélo électrique séduit de plus en plus d’entreprises et de collectivités. Et cela n’a pas échappé à de nouveaux fournisseurs.

Le phénomène est bien là et les chiffres en témoignent. En 2019, il s’est vendu plus de 338 000 vélos à assistance électrique en France (contre 23 000 en 2009). Une progression spectaculaire qui porte à 45,2 % la part de l’électrique dans le marché du vélo en chiffre d’affaires. Mais qu’a-t-il de plus que les autres ? Une autonomie, un confort, une technologie novatrice et un design épuré. Autant de raisons qui expliquent cette croissance, même si le marché hexagonal est loin derrière celui de nos voisins allemands et néerlandais. Aux Pays-Bas, par exemple, les vélos urbains représentent à eux seuls 95 % du marché. En Allemagne, ils trustent 65 % de parts de marché. En France, la tendance est à l’accélération, amplifiée par la crise sanitaire et l’urgence écologique. Les marques françaises comme Moustache, Cycle Lapierre, la Manufacture du Cycle retrouvent des couleurs face aux géants asiatiques. Et des petits nouveaux comme Angell Bike ou 1886 Cycles viennent doper le marché. De leur côté, les entreprises et les collectivités, qui aspirent à des pratiques toujours plus vertueuses, investissent fortement dans le vélo électrique à la fois comme solution de mobilité des salariés, outil logistique pour les entreprises de livraison ou service de déplacement éco-responsable proposé par les acteurs du tourisme.

« Quoi de mieux que le vélo électrique pour inciter nos visiteurs à partir à la découverte des trésors touristiques de notre région ? »

En Alsace, où la pratique du vélo a bondi de 44 % en mai 2020, fournisseurs et utilisateurs ont su saisir les opportunités d’un marché très dynamique. La société HopLunch, spécialisée dans la livraison de repas préparés par des restaurateurs, a fait le choix du vélo électrique pour desservir les zones d’activité de l’agglomération de Strasbourg, son cœur de cible. « Nous travaillons essentiellement avec des professionnels du centre-ville, souligne Matthieu Diebold, créateur de HopLunch. La rapidité d’accès à ces établissements était impérative. D’où le choix du vélo électrique. » L’entreprise s’est doté d’un vélo-remorque d’une capacité de 200 plats et gagne sur tous les tableaux : mobilité des équipes de livraison, facilité d’accès au cœur de ville, démarche écologique partagée avec les entreprises qu’elle dessert. « Nous développons une solution qui permet aux salariés d’une même entreprise de commander dans des établissements différents et de déjeuner ensemble sans que chacun ait besoin d’utiliser son véhicule. Nous contribuons ainsi à réduire l’empreinte carbone des entreprises. » HopLunch, qui s’appuie sur une équipe de huit personnes, approvisionne chaque jour entre 60 et 75 entreprises et livre plus de 800 repas par semaine. Quoi de mieux aussi que le vélo à assistance électrique pour partir à la découverte des trésors touristiques d’une région ? En Alsace centrale, Grand Ried Tourisme déploie une offre autour du vélo électrique conjuguant pistes cyclables et escapades gourmandes.

Un pionnier du secteur

« Le vélo à assistance électrique est clairement un atout pour notre territoire qui met en avant les activités nature, témoigne Aurélie Chevassus, directrice de Grand Ried Tourisme. Avec l’appui de notre fournisseur alsacien, nous avons renouvelé notre gamme de vélos électriques qui intègre de nouveaux équipements pour séduire le visiteur : pochette pour téléphone portable, panier sacoche, siège enfant. Et le tout avec des matériaux amovibles, faciles à fixer et interchangeables. » Le marché du vélo électrique est dynamisé par les offres des fournisseurs qui conjuguent formules de location et services associés. La société alsacienne Dynamo est un pionnier du secteur. Sa valeur ajoutée : une prestation globale comprenant l’équipement des vélos, les applications numériques, l’entretien-réparation, le dépannage, l’assurance et le financement. « Nous essayons surtout d’être à l’avant-garde des solutions, complète Marc Borgioli, dirigeant de Dynamo. Nous travaillons avec des fabricants pour développer des équipements qui répondent à tous les besoins de mobilité en combinant performance, maîtrise des coûts et fiscalité avantageuse. Pour les entreprises qui ont besoin de transporter du matériel, par exemple, nous proposons nos vélos-cargos ou nos triporteurs à assistance électrique. Chez Dynamo, nous croyons à la pluralité des solutions pour mieux accompagner les entreprises et les collectivités dans leur démarche de transition écologique. » Le fournisseur propose en particulier une application Web permettant à l’entreprise de gérer la réservation des vélos électriques. Deux clics suffisent également pour déclencher une intervention rapide du prestataire.

Cet article vous a plu ?